top of page

Trek sur le mont Aural

Le Phnom Aurel est le plus haut sommet du Cambodge culminant à plus de 1800 mètres d'altitude (5722 pieds).


Départ le matin à 5h30 de Phnom Penh.

Je suis parti avec un groupe d'amis et nous avons planifié le voyage avec Thong, propriétaire de Vana Adventure Travel. Il nous a rejoint directement chez mes amis ! C'est vraiment modulable et intéressant car il n'est pas nécessaire de prendre un taxi pour se rendre au point de rendez-vous.

Ensuite, direction Phnom Aural en minibus.

Nous sommes arrivés vers 10h30 car nous nous sommes arrêtés pendant le trajet en minivan pour prendre un petit déjeuner !

Conseils : bien manger avant.

Ainsi, lorsque vous arrivez au point de départ, vous pouvez directement profiter de la nature et de la sérénité.

Quand on habite dans des grandes villes comme Ho Chi Minh ou Phnom Penh, c'est vraiment intéressant de connaître des endroits comme celui-ci

.

Jour 1


Juste après avoir quitté le minivan, nous sommes plongés au cœur d'une aventure qui nous prendra environ deux jours.

Il est aussi possible de faire ce trek sur trois jours comme expliqué sur le site.



Le début du trek est relativement simple : traverser des ruisseaux, dans la boue ainsi qu’un passage au milieu des bambous. L'expérience est marrante à faire mais il suffit d'avoir de bonnes chaussures car sinon on risque de se retrouver sans semelles !

L'arrivée au premier passage des bambous marque le début du trek. Jusque-là, l'excursion pouvait être considérée comme une randonnée classique.

Nous sommes alors entrés dans cette forêt de bambous dans laquelle il est conseillé de porter des lunettes (de soleil ou de vue) pour prendre les branches dans les yeux.


Nous avons mis environ deux heures et demie pour atteindre le premier campement situé à environ 300 mètres d'altitude ! Vous réalisez alors qu'il vous reste encore 1500 mètres de dénivelé pour atteindre le sommet et vous êtes déjà fatigué !


Nous sommes arrivés au premier camp et avons déjeuné pendant environ une heure. Après cette pause, nous nous attendions à ce que ce soit difficile ! Et nous n'avons pas été déçus en effet.

Sur le site du bureau des guides, ce passage s'appelle "the challenge peak" pour vous dire...

Il vaut mieux être bien entraîné avant de s'y rendre ou avoir une bonne condition physique.

Cette montée est découpée en 9 étapes. Les différents passages sont tous très différents mais tous très beaux !

Lors de la première partie, vous devrez escalader (et non plus marcher), un chemin escarpé à l'aide d'une corde. Il vaut mieux ne pas le faire si la météo n'est pas favorable car les terrains sont relativement glissants.

Hormis ceci, la nature est vraiment belle au coeur de la forêt primaire, on peut voir différents types d'arbres et de plantes ! Magnifique.

Cette partie du trek est la plus compliquée mais quand on arrive au deuxième camp… Les sentiments de bien-être et de satisfaction d’être sorti de sa zone de confort sont incroyable.

Le deuxième camp est à 1200 mètres d'altitude et nous y sommes arrivés à 16h30 ! Oui c'était rapide mais en le faisant, l’épuisement est très présent. Nous y installons nos tentes et juste après nous nous baignons directement dans la rivière ! Froid mais vraiment appréciable.

Il nous a fallu environ 1h30 pour aménager tout notre sous-sol et prendre une « douche ».


A 18 heures, après une grosse journée nous étions déjà en train de manger.

Vous pouvez apporter votre propre nourriture ou demander à un guide de l'apporter pour vous et votre groupe. Nous avons décidé d'apporter les nôtres et nous avons très bien mangé. En tant que bons Français, nous avons apporté du pâté, du pain etc ! Même les pâtes car vous pourrez vous en faire en arrivant dans ce camp.

Il était environ 21 heures lorsque nous avons décidé d'aller nous coucher. Sous nos tentes mais vous pouvez aussi apporter un hamac. La nuit était nécessaire et réparatrice.


Autre conseil : avant de dormir, faites quelques étirements pour ne pas avoir de courbatures le lendemain.

Jour 2


Levé à 6h30,

Nous avons pris le petit déjeuner, personnellement juste un café (ce qui n'est certainement pas la meilleure idée). Nous avons quitté le camp sans nos sacs à dos cette fois-ci ! Un vrai soulagement car il nous restait encore 600 mètres de dénivelé à faire.


Je pense que c'est un des moments du trek qui m'a le plus marqué : le lever du soleil, la jungle qui se réveille, le soleil qui la perce... c'était vraiment magnifique.

En montant, le guide nous a demandé si nous voulions voir l'épave d'un vieil avion qui s'était écrasé dans la montagne il y a soixante ans.

Bien sûr, nous y sommes allés.

C'était impressionnant.



Après avoir vu cela, nous avons continué à grimper pour atteindre le sommet de la montagne culminant à 1813 mètres !

À l'arrivée, il y a un temple bouddhiste. Le guide nous explique que les gens viennent y prier pour leur prospérité, leur chance ou leur santé. Après ce moment de calme et de repos au sommet de la montagne, nous redescendons au deuxième campement où nous avions laissé les sacs et les tentes.


Il nous a fallu au moins 5 heures pour faire l'aller-retour.

Vers 12h30, nous avons pris notre déjeuner avec les guides puis nous sommes partis pour l'aventure en sens inverse à 13h30.


La descente était tout aussi épuisante que la montée mais nous étions quand même très fiers de nous !

Après environ 5 heures de descente, nous arrivons au point de dépôt du début.

Nous avons ensuite ramené le minibus à Phnom Penh et sommes arrivés vers 22 heures.

Le trek est inoubliable !

Un grand merci à Thong et au guide local pour nous avoir permis de réaliser cette expérience. Pour plus d’informations, je vous mets le lien pour le site internet : https://www.vanatravel.com/

8 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page