TRAVAILLER AVEC LES LOCAUX AU VIETNAM

Relocation Vietnam est une entreprise proposant des services de relocation à destination des entreprises souhaitant s’installer au Vietnam, à leurs salariés ou aux individuels désireux de venir vivre ici. Afin de répondre à leurs interrogations, notamment professionnelles, notre équipe était désireuse de connaître les avis des expatriés sur leur travail avec les locaux. Quels sont les obstacles auxquels un manager ou un managé doit se préparer à affronter ? Quelles sont les difficultés les plus récurrentes ? A contrario, pourquoi est-il si intéressant de travailler à leurs côtés ?

Une cinquantaine de participants a répondu à notre étude (merci à vous !). Une très grande majorité d’entre eux sont des hommes (plus de 70 %) européens (plus de 80 %) dont la moyenne d’âge est de 36 ans. Nos répondants sont majoritairement managers (55 %), envoyés par leur entreprise au Vietnam (20 %, première réponse) ou cooptés par un ami (17 %) ou recrutés via des sites Internet (17 %). Ainsi, notre expatrié-type est un homme européen, proche de la quarantaine, envoyé par son entreprise et installé depuis moins de trois ans ou depuis plus de cinq ans au Vietnam.

La culture est propre à chaque pays, voire à chacun : « Avoir différentes perspectives offre de nouvelles opportunités », considère l’un de nos répondants. Elle peut être vue comme un obstacle ou une force selon les situations et les domaines. Les chiffres montrent l’ambivalence que le choc des cultures engendre. Lorsque nous demandons si la culture est vue comme un obstacle 50 % des interrogés pensent que oui. A contrario, à notre question « La différence culturelle vous semble-t-elle être une force ? » 70% des personnes sont d’accord.  Prenons la communication, critère révélateur de notre sondage : plus de 60 % trouvent qu’il est compliqué de communiquer avec les Vietnamiens. Effectivement, la langue vietnamienne est une langue d’interprétation. Un mot peut en décrire plusieurs. Il est alors compliqué de se faire comprendre et d’être assuré que son destinataire ait compris le même message. Pour y remédier, il faut tenir compte de ce problème et être conscient que les incompréhensions sont communes : près de 50 % des répondants le confirment. Il est généralement judicieux de tout mettre à l’écrit.

La différente façon de communiquer est aussi à prendre en compte. Au Vietnam, la communication « est indirecte et non conflictuelle ». Il n’est pas coutume de demander de l’aide supplémentaire lorsque les instructions ne sont pas comprises. Les Vietnamiens préfèrent ne rien dire, quitte à ne rien faire comme en témoigne un de nos répondants : « si je demande à mon personnel de faire quelque chose et qu'il répond « oui », cela ne veut pas dire qu'il le fera et qu'il sait comment le faire ». Ainsi, « une simple tâche peut leur prendre des jours pour être accomplie ».

Un autre sujet est pointé du doigt : « les Vietnamiens ne veulent pas dire à une personne plus âgée qu’il ou elle a tort ». La hiérarchie y est très respectée, 80 % des interviewés le confirment. Ne souhaitant pas avouer leur manque de connaissances, les Vietnamiens préfèrent quitter l’entreprise plutôt que de montrer leurs faiblesses. C’est d’ailleurs pourquoi « la plupart d'entre eux quittent le travail après quelques semaines sans rien dire avant ».


Concernant le travail, 60 % des expatriés trouvent que les Vietnamiens sont des personnes assez dépendantes et plus de 80 % regrettent leur manque de vision sur le long terme. Mais cette vision a ses défauts comme ses qualités. Pour la majorité, cela rendrait le suivi difficile : « il n’y a pas de suivi une fois une tâche accomplie », témoigne un répondant. Pour certains, l’avis est plus nuancé : « Je dirais que la vision est plutôt à court terme pour les Vietnamiens. La qualité n'est pas leur priorité, par exemple. A contrario, comme c'est à court terme, ils vont vite et sont de très bons vendeurs, car ils ne craignent pas de perdre le client », comme le déclare une autre personne.


Les Vietnamiens sont aussi populaires pour « avoir un bon esprit d’équipe », plus de 60 % sont d’accord avec notre affirmation. Ils sont « curieux en général » et « de bonne volonté pour apprendre, et pour apprendre vite et bien. » L’ambiance au sein de l’entreprise y est donc particulièrement appréciée. « Le peuple vietnamien est authentique, accueillant et joyeux pour la plupart, ce qui rend le pays très agréable. Authentique signifie qu'ils vous aiment ou pas, qu'ils n'essaient pas de faire semblant. »

La culture est donc un aspect important à prendre en compte lors d’une relocation, notamment dans le domaine professionnel. De nombreux expatriés considèrent que « l’aspect interculturel est mal géré ou laissé pour compte, même lorsque les gens sont conscients qu'il faut en tenir compte ». C’est pourquoi, il est donc recommandé de se renseigner en amont sur la culture du pays pour être plus à l’aise, préparé et prêt à s’y adapter.

1 view

Recent Posts

See All

Vietnamese Immigration - Catch Up

As you may know, due to Covid 19, Vietnam has imposed some restrictions for foreigners. As of October 1, the country had confirmed 1,095 cases of COVID-19 with 35 deaths, though 1,010 of the patients

© 2020 by RelocationVietnam